Agence Web Roquette
sobriété éditoriale l’écoconception de contenu pour votre site internet

Sobriété éditoriale : l’écoconception de contenu pour votre site internet

Lorsqu’on évoque l’écoconception web, on pense généralement à la création et au développement du site internet en lui-même et, pourtant, l’écoconception concerne également le contenu ! Qu’il s’agisse des visuels ou du texte, la conception responsable de contenu est un ensemble d’actions à ne pas négliger lorsque vous désirez vous diriger vers un web plus durable.

Écoconception de contenu

La création de contenu consiste à explorer un sujet à travers un média en vue d’attirer une audience cible. L’écoconception de contenu, quant à elle, pousse la réflexion plus loin : si sa finalité est toujours d’attirer une audience cible, elle tente d’y parvenir en proposant du contenu plus respectueux de l’internaute et de la planète.

Mais pourquoi viser une production de contenu plus respectueuse ? Quel est le défaut de la création de contenu telle qu’elle est pratiquée actuellement ?

Marie Girard, dans Le design du sens (Le design du sens : créer des contenus pour réussir l’expérience utilisateur (UX) aux éditions Hermann), cite trois problèmes principaux concernant la conception de contenu :

  • La difficulté à identifier les informations importantes
  • Un mauvais ciblage : on fournit le mauvais contenu à la cible visée
  • Le manque de contenu : un texte trop court et/ou qui n’entre pas dans le cœur du sujet avec, pour résultat principal, de faire perdre du temps à l’internaute.

Heureusement, il est possible de créer du contenu pertinent et durable en suivant les valeurs de l’éco conception de contenu.

Création vertueuse de contenu : des valeurs fortes 

Créer du contenu de façon responsable est une question éthique

Nous n’allons pas revenir ici sur la problématique de la pollution numérique car nos lecteur·ices sont sensibles à cette question, mais nous tenons bien sûr à souligner l’importance d’un certain engagement, d’un certain questionnement éthique sur l’impact du numérique sur notre planète.

De plus, nous pensons que le web doit être accessible à tous et à toutes

C’est pourquoi, lorsqu’une entreprise se sent concernée par ces questions, elle doit analyser et améliorer sa pratique éditoriale.

Dans le sens inverse, opter pour la sobriété éditoriale sans avoir questionné la raison de ce choix (ou qui n’aurait pour toute réponse que l’intérêt du public pour l’écologie) c’est prendre le risque du greenwashing, et cela ne saurait être acceptable pour une entreprise revendiquant des valeurs d'éco responsabilité.

Selon F. Lespinasse, les valeurs relatives à l’écoconception de contenu suivent la règle des 3P :

  • People : faciliter l'utilisation du site pour le public
  • Planet : diminuer la pollution en vue de préserver la planète
  • Prosperity : tout en pensant au développement de l’entreprise

Mais qu'est-ce que la sobriété éditoriale, et d'où vient ce terme ?

La sobriété éditoriale

C’est le livre de Ferréole Lespinasse (Sobriété éditoriale : 50 bonnes pratiques pour éco concevoir vos contenus web) - sur lequel nous nous sommes appuyés pour la rédaction de cet article - qui nous a donné envie d’écrire sur la création responsable de contenu. C'est également à cette autrice que nous devons le terme "sobriété éditoriale".

Dans son livre, elle invite les entreprises à mettre en cohérence leur image et leurs actions via la production de contenus responsables en suivant les quatre (4) piliers de la sobriété éditoriale qui sont, en substance, l'authenticité, la clarté, la durabilité et le respect.

Les intérêts pour chacun·e des protagonistes sont multiples :

  • Pour l’entreprise, il s’agit surtout de mettre en avant sa singularité, d’obtenir une image d’expert dans son domaine et ainsi de gagner la confiance des internautes tout en optimisant son SEO pour atteindre les lecteur·.ices cibles. Tout ceci en réduisant les coûts dédiés à la création de contenu grâce à une stratégie éditoriale au cordeau.
  • Pour les internautes, iels obtiendront ainsi une excellente expérience utilisateur.ice, des réponses pertinentes et une meilleure compréhension des services et produits de l’entreprise concernée.
  • Pour le·a créateurice de contenu, un allégement de sa charge de travail, un sentiment d’utilité - qui peut empêcher le brown out - et un renforcement possible de son aisance professionnelle grâce à l’importance effective de sa mission.

Nous vous proposons maintenant de découvrir quelques bonnes pratiques pour aller vers la sobriété éditoriale.

De bonnes pratiques pour la production responsable de contenu

Les bonnes pratiques évoquées dans le livre Sobriété éditoriale : 50 bonnes pratiques pour éco concevoir vos contenus web sont classées en 5 catégories représentant 5 grandes étapes de production :

  1. Caractérisation de l’organisation
  2. Structuration des contenus
  3. Rédaction
  4. Optimisation des contenus
  5. Gouvernance éditoriale

Voici, quelques règles incontournables pour la création de contenu sous le prisme de la sobriété éditoriale :

  • Du contenu fiable, sincère, facile d’accès et à haute valeur ajoutée
  • Pas de contenu dupliqué (ou duplicate content)
  • Un menu clair et pratique
  • Des images originales et créées pour l’entreprise 
  • Moins de vidéos et pas de vidéos hébergées on site
  • Une typographie choisie pour sa lisibilité
  • Des pages optimisées pour le référencement naturel
  • Des informations pertinentes au regard des intentions de recherche sur la page d’accueil
  • Un contenu mis en forme de manière structurée
  • Des titres et des structures de phrases compréhensibles
  • Des balises meta remplies et optimisées
  • Un bon maillage interne
  • Des phrases concises et précises
  • Du contenu visant l’essentiel
  • Une mise en page favorisant le balayage de l’information
  • Un contenu durable, mis à jour et réutilisé
  • Un rythme de publication raisonné et une analyse des performances du contenu

Il existe beaucoup d’autres bonnes pratiques et nous vous invitons à lire le livre précédemment cité pour en apprendre davantage.

Écoconception de contenu : quid du référencement naturel ?

La création de contenu textuel ou visuel vertueux favorise un bon référencement naturel. En effet, l’un des points importants dans le SEO est la pertinence du contenu. Un site avec du contenu à haute valeur ajoutée est favorablement perçu par les algorithmes Google.

Le référencement naturel fonctionne généralement sur le long terme, c’est également ainsi que la sobriété éditoriale fonctionne : moins de contenu, du meilleur contenu et du temps pour permettre aux pages de bien se positionner

Pour aller plus loin

L’écoconception web vous intéresse ? Nous vous conseillons les livres suivants :

  • Sobriété éditoriale : 50 bonnes pratiques pour éco concevoir vos contenus web par Ferréole Lespinasse
  • Eco-conception web : les 115 bonnes pratiques - Doper son site et réduire son empreinte écologique par Frédéric Bordage aux éditions Eyrolles
  • Assurance Qualité Web par Opquast aux éditions Eyrolles
Partager sur :